fbpx

L’assurance vie est très aimée des Français. En effet, 45% en possédaient une au moins en 2018. Car ce produit d’assurance présente de nombreux atouts.

Son principal point fort ? Une fiscalité favorable. Cependant, c’est aussi un formidable outil de diversification. En effet, il peut présenter des taux de rendement potentiellement plus élevés que les livrets classiques.

 

Je conseiller en gestion de patrimoine et je peux vous proposer une assurance vie. En effet, elle fait partie des produits qui aide à préparer son épargne, mais pas seulement.

Assurance vie : fiscalité et transmission privilégiées

 

Le rachat en cours de vie du contrat

 

La fiscalité applicable dépend de la date de souscription du contrat et du moment où les versements ont été effectués. Si vous choisissez d’effectuer un rachat après les 8 ans du contrat, vous bénéficiez d’un abattement annuel sur les produits issus de versements réalisés sur votre contrat soumis à imposition commune.

 

Les prélèvements sociaux de 17,2% des produits, prélevés à la source, sont précomptés par l’assureur lors du rachat et s’ajoutent à l’imposition décrite dans le tableau ci-dessus.

 

Transmission et fiscalité en cas de décès

 

Lorsque vous souscrivez un contrat d’assurance vie, vous pouvez désigner un ou plusieurs bénéficiaire(s) : conjoint(e), enfant majeur ou mineur, neveu ou nièce, association, ami, personne en situation de handicap, etc.

 

Attention cependant, en cas de primes manifestement exagérées eu égard au patrimoine du titulaire et à ses revenus, le montant cumulé sur un contrat d’assurance-vie peut s’avérer disproportionné au moment du versement des primes et être réintégré à l’actif successoral lors du décès de l’assuré.

 

Il est donc conseillé de se faire accompagner pour rédiger la clause bénéficiaire, car elle doit être claire, adaptée à la situation patrimoniale et ne pas donner lieu à interprétation. Par exemple, si vous désignez plusieurs personnes il convient notamment de prévoir la répartition du capital décès entre elles et ce qu’il advient si malheureusement l’un des bénéficiaires désignés décède : à qui revient sa part.

 

Au décès, le capital est transmis aux personnes indiquées dans un cadre fiscal privilégié. En effet, pour la part des primes versées avant 70 ans, chaque bénéficiaire profitera d’un abattement de 152 500 € sur le capital versé. Passé ce plafond, le taux d’imposition du capital décès est de 20 % entre 152 500 € et 852 500 € puis 31,25 % au-delà. Après 70 ans, un abattement global (partagé entre tous les bénéficiaires désignés) est prévu à hauteur de 30 500 € de primes versées.

assurance vie

L’assurance vie : un produit d’investissement pour diversifier son épargne

 

L’assurance vie est un bon outil pour dynamiser son épargne. En effet, il propose un large éventail de supports d’investissement, tout en conciliant risque et performance. En tant que conseiller en gestion de patrimoine, je serais prendre les meilleurs options. Que ce soit des fons en euros sécurisés ou des supports en unités de compte.

Je rappel que l’assureur ne s’engage que sur le nombre d’unités de compte. Car, la valeur peut fluctuer à la hausse ou la baisse en fonction des marchés financiers.

Un bon usage des supports en unités de compte offre la possibilité d’investir sur de nombreux types de supports. Ainsi, vous diversifiez l’épargne investie sur votre contrat d’assurance.

Enfin, le fonds euro de l’assurance vie reste généralement un placement plus intéressant que les produits de compte. En plus, le taux moyen est supérieur à celui des comptes, comme Livret A, LDD, …

Pour choisir la durée, les montants versées et les caractéristiques du contrat, il faut travailler en amont.

En effet, je fais toujours un audit des finances de mes clients, de l’épargne, mais surtout des objectifs. Car, si on prend une assurance vie pour préparer la scolarité des enfants, ce n’est pas la même chose que préparer une succession.

Il est important d’être bien accompagné par un professionnel, agrée par l’AMF avec un numéro Orias.

assurance vie

En résumé, l’assurance vie est un véritable outil pour préparer son avenir et celui de ses proches.

Avec une assurance vie, bien travaillée, vous aurez une épargne qui sera faire des petits.

LES POINTS CLÉS À RETENIR

Une fiscalité spécifique avantageuse.

Un fonctionnement souple et de l’argent qui n’est pas bloqué.

Une épargne plus performante et intéressante.

Faire un contrat avec un conseiller en gestion de patrimoine est avantageuse pour vous.

N’attendez plus, demander votre audit financier gratuit.